Communication numérique
Publié le - 134 hits -

Parc informatique : les 3 erreurs que vous devez éviter

Aujourd’hui, entreprise, association et organisation sont tous numérisés. Dès lors qu’on se trouve dans une structure à plusieurs intervenants, il est presque indispensable de passer par les outils informatiques. Lorsqu’une structure atteint une certaine taille ou nécessite des processus de gestion des données spécifiques, on parle de parc informatique. Vous êtes concernés ? Alors il faut veiller à ne pas réaliser ces 3 erreurs !

maintenance informatique

Ne pas réaliser les mises à jour

Si vous êtes sous Windows, vous avez souvent dû pester plus d’une fois au moment d’éteindre votre ordinateur lorsque celui-ci vous indique qu’il doit d’abord se mettre à jour. Pire, au redémarrage suivant, on peut se retrouver avec un délai d’attente. On se retrouve alors à attendre bêtement que le processus se termine. Scénario idéal lorsqu’on a un train à prendre ou que l’on va présenter une conférence par exemple.

Et pourtant, ce n’est rien à côté des problèmes que ça entraînerait si on ne les réalisait pas. Les mises à jour ont trois objectifs :

  1. Apporter de nouvelles fonctionnalités
  2. Assurer la compatibilité
  3. Combler les failles de sécurité

Si les deux premières sont accessoires ou au pire vous empêche de faire fonctionner telle ou telle fonctionnalité, la dernière est indispensable car elle peut entraîner la perte d’un équipement ou de données.

Et la moindre machine ou un seul logiciel non mis à jour peut laisser passer une faille exploitée par un virus qui s’étend ensuite à l’ensemble du parc.

Il est donc plus qu’indispensable de mettre en place un plan rigoureux de mise à jour de la parte « software » de votre parc. Si celui-ci dépasse une certaine taille, il sera sans doute nécessaire de passer par une entreprise qui mettra en place des solutions à grande échelle comme celle-ci.

Sauvegarde les données en un seul point

Le matériel se remplace. On peut aussi réinstaller les logiciels. Pour les fichiers et les données, c’est une autre histoire. Si vous perdez un support de stockage en raison d’une chute de disque dur, d’une panne du serveur ou même d’un incendie et que vous n’avez pas sécurisé vos données, vous pouvez leur dire au revoir…

Si on ne peut pas réinventer les données perdues, on peut au moins faire un back-up ou une sauvegarde. Le principe est simple : on duplique les données au fil du temps sur un autre espace de stockage. Si le principal rencontre une défaillance, il suffira alors de recharger les fichiers concernés depuis le 2nd espace.

Il convient donc de mettre en place une solution de backup automatisée qui réalise une sauvegarde des fichiers critiques (comprendre, non ré-installable) tous les jours, les semaines ou de façon systématique.

Le piège est de sauvegarder les données de secours dans le même lieu que la sauvegarde principale. En cas d’incendie ou de dégât des eaux, les deux seront impactés. Il faut prévoir une réplication en un autre lieu de la sauvegarde pour maximiser son efficacité.

sauvegarde informatique

Ne pas instaurer une charte d’utilisation des équipements informatiques

Les ordinateurs peuvent réaliser beaucoup de choses. On s’en sort autant pour le travail que le divertissement. On peut produire, consulter, modifier ou transformer des données. Les utilisateurs disposent en réalité d’un grand pouvoir sur les outils et les fichiers de l’entreprise lorsqu’ils ont accès à un poste.

Il convient donc de fixer certaines règles et de responsabiliser les utilisateurs. On peut s’appuyer sur les droits d’accès pour limiter les possibilités qu’a un utilisateur mais dans certains cas, il est indispensable de laisser une certaine latitude. Il faut alors s’assurer que celui-ci n’a pas d’attitudes dangereuses pour la pérennité du parc et des fichiers comme exécuter des fichiers depuis des sources non fiables.

La solution est alors de former l’ensemble des utilisateurs aux risques et aux bonnes pratiques informatiques au sein de l’organisation.

Vous avez l'envie d'apposer votre opinion, postez votre commentaire sur notre chronique !