Communication numérique
Publié le - 992 hits -

Pour une meilleure prise en charge médicale ?

Deux questions majeures se posent. La première concerne la protection des données personnelles, vu leur transmission et leur traitement à distance. La deuxième concerne la législation, les textes législatifs sont encore peu précis par rapport à ces nouveaux produits. Ce sont deux sujets de réflexion pour ne pas mettre des freins injustifiés à des outils de grande utilité, et pour protéger la vie privée. D’ailleurs l’organisation mondiale de la santé l’a bien souligné dans son bilan 2016 sur l’e-santé en Europe.

La tendance ces derniers temps est l’utilisation des objets dits ‘connectés’. On les trouve presque partout dans la cuisine, au salon, sous la douche… et le domaine de la santé ne fait pas exception. En fait des objets santé connectés sont en plein essor au niveau mondial. Ils permettent de mieux écouter son corps en suivant ses propres indicateurs de santé. Un diagnostic précoce des maladies est donc possible offrant ainsi un meilleur traitement. Pour les malades suivant un plan de traitement donné ces objets jouent un rôle de plus en plus important dans leurs prises en charge médicale.

e-santé

Les objets connectés et l’e-santé.

Dans le monde de la santé connectée on trouve plusieurs objets sur le marché. Balances, tensiomètres ou brosse à dent l’éventail est large. Ils sont utilisés par les simples consommateurs (pour un usage purement personnel) mais aussi par les professionnels de la santé en les intégrant dans le schéma général de la prise en charge de leurs patients. L’utilisation de ces outils est assez simple, ils enregistrent automatiquement les données sans avoir besoin de les saisir ou de les analyser. Les courbes et les multiples opérations de calculs sont directement effectuées par l’objet connecté. Ils sont divers mais leur principe de base reste le même. Chaque objet connecté est composé de capteurs qui envoient des informations vers une application mobile ou un service internet.

Le High Tech de la santé.

Les bracelets connectés, plus autonomes aujourd’hui, peuvent être portés tout le temps. Ils y a plusieurs types. Certains renseignent sur le niveau d’activité physique ou sur le niveau d’exposition au soleil. D’autres enregistrent les paramètres vitaux du corps tel que les battements du cœur. Les balances transmettent directement les valeurs à un Smartphone ou à un PC, qui établie la courbe de poids. Un coaching en ligne peut être proposé par certains fabricants.

montre

Les capteurs de sommeil d’utilisation discrète, puisqu’on les mets sous le matelas. Ils enregistrent plusieurs paramètres à fin de donner des conseils pour améliorer la qualité du sommeil de son utilisateur. Quant aux objets connectés ‘médicaux’ on cite à titre d’exemple le pilulier intelligent et les lentilles de contact pour les diabétiques. Le pilulier est une boite qui s’allume et envoie une alerte si on oublie la prise de son médicament. Les lentilles mesurent le taux de glucose dans les larmes ce qui permet de mieux surveiller la glycémie chez les diabétiques.

Plus d'informations et présentation du site internet : www.consultation-telemedecine.fr

Vous avez l'envie d'apposer votre opinion, postez votre commentaire sur notre chronique !